Télécharger l'étude

Financement de la formation en Afrique

L’Etat reste dans tous les pays le plus grand contributeur aux dépenses de l’EFTP, mais la faiblesse des moyens publics attribués (seulement 2% à 6% des dépenses publiques d’éducation selon le rapport OCDE-BAD/2008) oblige la plupart des pays à entrer dans une stratégie de diversification des sources de financement afin de toucher un public plus large tout en optimisant les coûts de la formation. Cette stratégie passe par la production de revenus additionnels au niveau de l’offre de formation, mais surtout par la recherche d’une contribution des entreprises au financement de la formation.

L’étude commanditée par l’Agence française de développement (AFD) à l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) vise trois objectifs spécifiques:

Objectif 1 : Rédiger une note bibliographique synthétisant les principales études réalisées au cours des dix dernières années sur le thème du financement de la formation professionnelle ;
Objectif 2 : Proposer une typologie/grille de lecture des fonds de financement de la formation professionnelle ;
Objectif 3 : En fonction de la typologie/grille de lecture, émettre des recommandations concernant les types d’accompagnement possibles.

Financement de la formation professionnelle en Afrique : Rôles et spécificités des fonds de financement de la formation professionnelle.

Commentaires  

test2 says:
23/06/2014

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna et sed aliqua. Ut enim ea commodo consequat...

Replay
test says:
23/06/2014

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna et sed aliqua. Ut enim ea commodo consequat...

Replay
Ajouter un Commentaire